Revue de Presse

Article du Républicain Lorrain du 22/09/2011


vendredi-dernier-sur-la-pelouse-de-saint-symphorien-kevin-diaz-fait-son-grand-retour-sous-les-couleKevin Diaz a eu très peur

 « Sur le coup, j’ai eu peur. J’ai senti une douleur à mon genou. » On n’efface pas un traumatisme comme ça. Kévin Diaz, dont la jeune carrière prometteuse a été suffisamment retardée par deux ruptures des ligaments croisés, ne revivra pas une troisième expérience aussi douloureuse. Buteur pressé dès la deuxième minute de jeu face à Nantes, le milieu de terrain a été contraint de céder sa place peu après le quart d’heure de jeu. Dans les couloirs de Saint-Symphorien, alors qu’il attendait la sortie du Nantais Serge Gapke, connu durant les années monégasques des deux joueurs, Diaz prophétisait son absence : « A mon avis, je ne serai pas remis pour la réception d’Istres ». Le joueur a vu juste. Hier, les examens médicaux ont fait état d’une entorse à la cheville droite. Durée de l’indisponibilité : deux semaines, soit deux matches manqués (Istres et Clermont). C’est toujours mieux que six mois d’absence…


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*