Kévin Diaz Interviews

Interview de Kévin sur asmfoot.fr du 22/06/2011


fe7721a90e7e350e99bf0a81fc48320b

Kévin Diaz se confie à ASMFoot

Présent à La Turbie pour les premières séances d’entraînement du groupe professionnel, Asmfoot a interrogé Kévin Diaz. Prêté à Metz la saison dernière, le gaucher formé à l’ASM revient sur son retour de blessure et sa préparation. Il évoque également un possible départ.

 

Tu as pu terminer la saison avec Metz, après ta grave blessure (rupture des ligaments du genou en septembre, ndlr). C’est une belle surprise ?
Ma fin de saison s’est bien passée, je suis bien revenu. Je ne pensais pas revenir comme ça, et les dirigeants de Metz ne comptaient pas sur moi pour les dernières journées. On a réussi à se sauver, c’était bien au niveau du groupe. Individuellement, je suis tranquille au niveau du genou, c’est vraiment derrière moi. Je n’ai plus d’appréhension, j’ai eu quelques douleurs en début de saison mais j’ai toujours mal quand je m’arrête 10 jours ou deux semaines. Mais mon genou tient vraiment bien.

Le calendrier te contraint à une reprise très précoce…
C’est vrai que c’est particulier. J’ai effectué une préparation en février, là je dois en refaire une. Mais c’est le football, il faut faire avec. Ça va être difficile.

La majorité des joueurs présents sont issus du centre de formation, c’est plus facile pour vous ?
Ça fait maintenant 10 ans que je suis là, je connais tout le monde. C’est vrai que c’est bien pour les jeunes d’être dans le groupe pro, mais il va y avoir du monde par la suite avec beaucoup d’arrivées. On va voir dans les semaines qui viennent comment ça va se dérouler.

Ton agent a récemment évoqué l’échec de ton prêt à Nantes, un départ est toujours à l’ordre du jour ?
C’est vrai que ça a capoté, mais ça discute toujours. On est encore entrain de voir, avec d’autres clubs aussi. Mon souhait est d’avoir un club et de jouer. Avec Monaco, on va voir suivant la préparation ce que veut faire le coach. Mais si ça n’avait pas capoté, je serai effectivement déjà à Nantes.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*