Kévin Diaz Interviews

Interview du site Planète ASM du 24/07/2010


grim.131224.4.1

Kévin Diaz : « J’ai une carte à jouer »

A l’aube de la saison 2010-2011, Planete-ASM est allé rencontrer le jeune milieu offensif Kévin Diaz pour recueillir ses impressions sur la préparation, évoquer son avenir et parler de sa place dans le groupe monégasque. Prêté la saison dernière à Ajaccio, en Ligue 2, le natif d’Istres est gonflé à bloc pour se frayer un place dans l’effectif de Guy Lacombe et démontrer ses qualités sous le maillot à la Diagonale. Interview :

Kévin, depuis la reprise il y a un mois, tu effectues la préparation avec les professionnels. Comment se passent ces stages de pré-saison ?

Ca se passe très bien, le groupe vit bien ensemble. C’est sûr que c’est difficile physiquement mais il faut ça pour faire une bonne saison. Là, on a terminé le stage à Divonne-Les-Bains et on part demain pour Lisbonne (l’ASM rencontre le Benfica Lisbonne demain soir en match amical, ndlr) puis on rentrera à Monaco pour la dernière ligne droite avant le début de la saison.

Tu as été prêté à l’AC Ajaccio la saison dernière : quel bilan tires-tu de ce prêt en Ligue 2 ? T’a-t-il permis de progresser ?

Le bilan est positif, ce prêt m’a permis de jouer une saison presque complète à haut niveau. Je pense avoir fait de bonnes prestations et j’ai rempli mon objectif qui était d’avoir du temps de jeu.

Est-ce que Guy Lacombe t’a clairement indiqué s’il comptait oui ou non sur toi ?

Non, pour l’instant, je ne sais pas encore s’il compte s’appuyer sur moi. Je pense que je serai fixé début août, un peu avant la reprise du championnat.

Tu as déclaré cette semaine dans France Football que tu voulais rester à l’AS Monaco cette saison. Cette décision fait suite aux départs de Nenê, Mollo et Pino ?

Oui, suite à ces départs, je pense que j’ai une carte à jouer au poste de milieu offensif gauche et je vais tout faire pour avoir du temps à l’AS Monaco cette saison. J’aimerais vraiment m’imposer dans ce club mais la concurrence est toujours là avec Frédéric Bulot et Pierre-Emerick Aubameyang qui est un bon joueur, athlétique et rapide.

Si l’AS Monaco décide de ne pas te garder pour la saison qui va bientôt débuter, tu privilégierais un second prêt ou un transfert définitif ? As-tu déjà des pistes ?

Dans ce cas, je me tournerai vers un prêt car je suis sous contrat jusqu’en 2013 et comme je l’ai dit, je voudrais faire mes preuves avec le maillot rouge et blanc.
Si je devais donc partir en prêt, ce serait plutôt en Ligue 2. J’ai déjà des contacts avec plusieurs clubs de Ligue 2 mais je ne préfère pas en dire plus tant que ma situation n’est pas clarifiée.

 

Revenons sur les stages de pré-saison. Tu commences à faire partie des « anciens jeunes » de l’ASM. Quel regard portes-tu sur les nouveaux jeunes qui commencent à être appelés chez les professionnels ?

C’est une bonne chose pour eux. Je suis passé par là et c’est toujours intéressant de faire la préparation avec les pros. Pour ma part, c’est la troisième que je fais avec le groupe pro de l’ASM.

 

Connaissais-tu certains jeunes avant le premier stage (Makengo, Malcuit, Bulot, Erichot, Padovani, Appiah, Mendy, Sourzac ou encore L’Hostis) ?

Pas vraiment car ils ont quand même entre deux et quatre ans de moins que moi mais il y en a certains que je connais un peu, car ce sont des joueurs de la même génération que mon frère (Loïck Diaz, qui a repris avec la CFA et qui est dans sa dernière année de contrat stagiaire).
Sinon, je m’entends bien avec Serge Gakpé, Yannick Sagbo et Distel Zola, avec qui j’ai été champion de France des réserves en 2008.

Pour finir, tu as quelque chose à dire à tous les supporters monégasques avant le début de la nouvelle saison ?

Je voudrais leur dire merci pour le soutien qu’ils nous apportent et j’espère que l’on va faire une grande saison pour les remercier d’être là.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*